Le catalogue Dance Films #2 célébré durant tout le mois de mars

Festival
nioun rec
March 2022
En mars, plusieurs films de danse figurant dans le catalogue 2021 Dance Films seront projetés dans tous les États-Unis.


Le catalogue 2021 Dance Films présente des films et des documentaires réalisés par et avec des artistes d'horizons divers. Si la plupart des films sont des sorties récentes, le catalogue comprend également des titres de la dernière décennie et des années précédentes.  

Le Dance Films Catalogue vise à promouvoir le travail des chorégraphes, des danseurs et des réalisateurs. Il s'agit d'une ressource pour les centres d'art contemporain et d'art du spectacle, les festivals de films sur la danse et les universités afin de découvrir de nouvelles œuvres, de nouveaux artistes et de les présenter.  

Durant le mois de mars, deux festivals ont choisi de mettre en avant plusieurs films du catalogue, dans lesquels les liens entre la danse et le cinéma sont explorés à travers le mouvement des corps et des énergies. 

SEGAL CENTER FILM FESTIVAL ON THEATRE & PERFORMANCE 

Du 1er au 15 mars | Segal Center, New York  

Plusieurs films de danse du catalogue et le catalogue lui-même seront célébrés au cours du Segal Center Film Festival on Theater and performance (FTP). Le festival présente des œuvres internationales de plus de 80 artistes provenant de plus de 20 pays. Des artistes de théâtre et des cinéastes expérimentaux, émergents et établis seront réunis pour présenter au public et aux professionnels du secteur du monde entier des œuvres créées pour l'écran. Le festival est gratuit et ouvert à tous.  

3 films de danse du catalogue seront présentés pendant le FTP :  

Confronté à la crise sanitaire de 2020 qui a rendu les représentations impossibles, le Musée historique national de l'immigration, en partenariat avec le Théâtre de la Ville à Paris, a commandé le film de danse La visite. Le film fait dialoguer des éléments du solo An Immigrant's Story de la performeuse Wanjiru Kamuyu avec le Palais de la Porte Dorée à Paris.   

Lettres du continent (2020), un long métrage réalisé par Faustin Linyekula et Virginie Dupray, présente les portraits de 21 danseurs et collectifs de toute l'Afrique, évoquant les transformations du quotidien et réfléchissant à de nouvelles façons de créer.    Parmi les 18 pays représentés figurent le Sénégal (danseuse hip-hop Belleka), la Tanzanie (danseuse contemporaine Samwel Japhet), la RDC (danseuse Jeannot Kumbonyeki), les Comores (danseuse Salim Mzé Hamadi Moisi) et le Togo (danseuse Germaine Sikota).    Les danseurs, réalisateurs et interprètes partagent leurs difficultés, leurs espoirs et la façon dont ils naviguent dans la vie quotidienne et le travail dans ce contexte de crise. Ils réaffirment leur besoin de continuer à créer et à montrer leur vision du monde et du continent africain.     

 

Dans SO AVA, Smaïl Kanouté renoue avec ses racines africaines en retraçant le parcours des esclaves qui, par leur exil forcé, ont répandu leurs croyances et leurs rituels vaudous à travers le monde. Tourné au Bénin, ce court métrage met en valeur les liens qui nous unissent à nos ancêtres. Intrigué par l'invisible et profondément convaincu que lorsque l'on danse, on ne danse jamais seul, Smaïl Kanouté s'est immergé pendant une semaine dans cette communauté énigmatique et mystérieuse pour apprendre ses danses et sa philosophie vaudou, s'attachant à purger les histoires souvent douloureuses de la diaspora africaine. 

 

FESTIVAL DU FILM DANCE CAMERA WEST 

Du 31 mars au 2 avril | Théâtre Raymond Kabbaz 

Ce festival de trois jours mettra en lumière la résilience et la créativité d'artistes mis au défi par le verrouillage mondial, exprimées à travers les médias de la danse et du cinéma. 

Le festival DCW présentera un ensemble exclusif de films de danse internationaux qui relient les cultures, mettent en scène des danseurs jeunes et vieux et racontent des histoires.  

La troisième partie du festival sera consacrée aux films de danse européens. Le 2 avril à 20h, Nioun Rec d'Amala Dianor et Grégoire Korganow - un film de danse de 2021, promu par le catalogue de films de danse organisé par la Villa Albertine, sera présenté. Pour cette collaboration avec l'artiste Grégoire Korganow, Amala Dianor a adapté la chorégraphie de Man Rec ("Only Me" en wolof) et l'a transformée en Nioun Rec ("Only Us"), première œuvre d'une série de films de danse intitulée Ciné-Danse. Accompagnée de la danseuse Nangaline Gomis, la chorégraphe présente à travers ce film une création unique et in situ dans les murs d'une pièce iconique de l'architecture moderne. Filmé à la Villa Savoye, une villa moderniste de la banlieue parisienne conçue par Le Corbusier, Nioun Rec fusionne les styles de la danse urbaine, contemporaine et africaine.